comptabilite agriculteur

Les défis à venir pour les petits exploitants agricoles

Pour être naturellement en bonne santé, il ne faut pas seulement regarder ce que l’on mange, mais aussi d’où viennent ces aliments. Les aliments produits localement et achetés en saison, par exemple, seront non seulement les plus frais, mais ils contiendront aussi le plus de nutriments et seront les meilleurs pour l’environnement. Rien qu’au cours des 30 prochaines années, notre population va augmenter de 9 milliards d’habitants. Même si les scientifiques extrapolent que notre population maximale devrait se réduire à environ 12 milliards, cela ne rend pas nos habitudes alimentaires moins durables. Nous devons plus que jamais soutenir nos agriculteurs locaux, car ils sont non seulement la clé pour aider les communautés rurales à se sortir de la pauvreté, mais ils seront également des acteurs clés pour assurer la sécurité alimentaire à l’avenir. Les agriculteurs locaux peuvent se renseigner sur les intrants agricoles destinés aux petits exploitants agricoles du monde entier et travailler ensemble au sein de coopératives pour améliorer leur production et leur productivité, mais, à l’échelle mondiale, plusieurs problèmes clés doivent encore être résolus :

Soutenir la croissance des cultures grâce au changement climatique

Le changement climatique est notre plus grand adversaire. Les gaz à effet de serre que nous avons libérés dans le monde nous ont à la fois aidés et blessés. Nous sommes désormais confrontés à des conditions météorologiques imprévisibles, au réchauffement de la planète et à l’élévation du niveau des mers. De même, nos pratiques agricoles ont commencé à nuire au fragile équilibre naturel. Les agriculteurs, les entreprises et les gouvernements doivent s’unir pour non seulement protéger la diversité de nos aliments, mais aussi limiter les pratiques nuisibles comme l’utilisation de pesticides.

Augmenter la production mondiale pour nourrir une population croissante

Plus la croissance des exploitations agricoles locales sera importante, moins la charge sera lourde pour les agriculteurs et la production alimentaire. Bien que des pratiques agricoles nouvelles et innovantes puissent contribuer à augmenter le rendement des cultures, c’est la population urbaine qui doit intervenir. En cultivant des jardins verticaux, ils peuvent récolter des aliments frais pour eux-mêmes et réduire les niveaux de CO2. Cela n’aura pas d’incidence sur les ventes de produits agricoles, mais permettra de répartir plus équitablement la nourriture au sein d’une population croissante.

Élever la communauté mondiale

Les petits exploitants agricoles sont le pilier de leur communauté, et très souvent, dans les zones rurales et pauvres, s’ils souffrent, c’est toute la communauté qui souffre. De nombreux obstacles se dressent sur leur chemin, qu’il s’agisse du mauvais état des routes, des infrastructures ou même du manque d’éducation. Par exemple, les analphabètes ou ceux qui n’ont pas d’expérience en matière de technologie ne pourront pas accéder à l’aide gratuite offerte par les institutions et leur propre gouvernement. La communauté internationale doit s’unir pour soutenir ces petits exploitants et les aider à concevoir une méthode de production plus économique, plus viable et plus durable afin de dynamiser les communautés rurales et de garantir la sécurité alimentaire. L’industrie agricole a toujours été essentielle à notre survie, et il est grand temps d’accorder à cette industrie le respect qu’elle mérite et d’aider les petits exploitants agricoles du monde entier à retrouver le rendement de leurs cultures et à évoluer vers un modèle de production plus durable.

Quitter la version mobile